دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

Bienvenue sur le site de la

Maison de la Culture Mouloud Mammeri de la wilaya de Tizi-ouzou.

BIBLIOTHEQUE DE LA

MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Bienvenue sur le site de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de la wilaya de Tizi-ouzou.
DÉCÈS
Décès du Maître de la chanson chaâbi, Amar Ezzahi


CONDOLÉANCES

Suite au décès du Maître de la chanson chaâbi, Amar Ezzahi, La Directrice de la Maison de la Culture de la Wilaya de Tizi-Ouzou Mme KEMMAR Dalila, l'ensemble du personnel de l'établissement, présentent en cette douloureuse circonstance leurs sincères condoléances à la famille du défunt, ses amis et à toute la famille artistique et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion.

Sa disparition est une grande perte pour la chanson algérienne.

Le hall de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou accueille en ce moment une exposition retraçant son parcours.

Que Dieu Tout-Puissant accorde au défunt sa sainte miséricorde et l'accueille en son vaste Paradis.

Biographie

   

Amar Aït Zaï dit Amar EZZAHI est né le 1er janvier 1941 à Ain El Hammam, Tizi-Ouzou, il auteur et interprète de chaâbi.
C'est en écoutant Boudjemaâ EL ANKIS dans les années soixante, qu'il aima le chaâbi.
En 1963, il rencontre Cheikh LAHLOU et Mohamed BRAHIMI dit cheikh KEBAILI qui l'encouragent, lui remettent d'anciennes qacidates tout en lui donnant des conseils sur le rythme avec lequel ses textes étaient chantés.
Il aura la chance d'avoir dans son orchestre durant quinze ans un musicien de talent qui lui a transmis plusieurs qacidate : il s'agit de cheikh Kaddour BACHTOBDJI avec lequel il a commença à travailler en 1964.

Son premier enregistrement date de 1968, Ya djahel leshab et Ya el adraâ furent les deux premières chansons de son premier 45tour. La musique et les paroles étaient de Mahboub BATI.
En 1971 il enregistre trois 45 tours et en 1976, suivies de deux 33tours. II compte trois (03) chansons à la radio et quatre autres (04) à la télévision. Son unique cassette Ya rab El I bad sort en 1982.
Modeste et réservé Amar EZZAHI l'un des brillants interprètes du chaâbi des années 1970, il disparaît de la scène artistique à partir des années quatre vingt et ne se manifeste que lors des fêtes familiales. Il réapparaît le 10 février 1987 dans un récital à la salle Ibn Khaldoun à Alger pour s'effacer à nouveau.