دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

Bienvenue sur le site de la

Maison de la Culture Mouloud Mammeri de la wilaya de Tizi-ouzou.

BIBLIOTHEQUE DE LA

MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • CONDOLÉANCES : Profondément attristés par le décès du militant Monsieur Saïd BOUKHARI, la Directrice de la maison de la culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou, ainsi que l’ensemble du personnel de l’établissement, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances Ath yarhem Rabi
Autres événements
EVOCATION MOULOUD MAMMERI

Sous le Haut patronage de Madame la Ministre de la Culture
Sous l'Egide de Monsieur le Wali de Tizi-Ouzou
La Direction de la Culture de Tizi-Ouzou
Le Théâtre Régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou
La Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou et son Annexe à Azazga
L'Ecole Régionale des Beaux Arts d'Azazga
Le Comité des Activités Culturelles et Artistiques de la Wilaya de Tizi-Ouzou
En partenariat avec le Laboratoire de recherche « Langues et Cultures Etrangères » de l'Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou



organisent

Une Journée d'étude en hommage à Mouloud MAMMERI intitulée
Mouloud MAMMERI : l'Homme, l'Œuvre et la Révolution Algérienne

Argumentaire:

C'est presque par nature que les thèmes de la guerre et de la révolution algérienne traversent l'œuvre romanesque de Mouloud MAMMERI. Il en est ainsi dans, La colline oubliée, le sommeil du juste, L'Opium et le bâton ou La traversée. Conteur des séquelles plurielles et porteur de multiples résistances, Mouloud MAMMERI se dresse dans son parcours et son œuvre tel un œil-témoin et acteur d'une époque. Tout au long d'une carrière d'écrivain et de militant, Mouloud MAMMERI a associé autant son imaginaire littéraire que son vécu. L'auteur du Sommeil du juste aura offert à la littérature des ressorts psychologiques et des fibres patriotiques qui ont permis la reconnaissance philosophique de la notion
de la patrie / nation pour une entité qu'on appellera l'Algérie.

L'objectif de cette journée d'étude est alors de donner une impulsion nouvelle au thème de la Révolution chez Mammeri par rapport au renouvellement formel de son texte littéraire. Des intervenants (enseignants-chercheurs-écrivains) seront présents pour débattre de la représentation de la Révolution Algérienne et de réfléchir sur la persistance de ses formes et figures dans le texte Mammerien. Il s'agira d'examiner ce thème d'un point de vue historique mais aussi à partir d'une perspective esthétique, et de mesurer le sens de la nuance qui prévaut chez Mouloud Mammeri, engagé dans le combat pour l'indépendance. Nous estimons que cette manifestation pourra constituer une importante contribution à approfondir l'étude sur les contextes et les textes de Mammeri.

Les intervenants tenteront dans cette journée d'études de présenter et d'évaluer la manière dont la Révolution traverse l'écrit et se rapporte historiquement à la littérature. L'un de nos objectifs est de discuter particulièrement les liens référentiels, chronologiques et formels entre la Révolution et l'après révolution afin d'établir des continuités, des tournants et des points de rupture.

Mouloud Mammeri

Données clés

Activités : écrivain, poète
Naissance : 28 décembre 1917 Taourirt Mimoun (Algérie)
Décès : 26 février 1989 (à 72 ans)
Langue d'écriture : Français

Biographie :

Mouloud Mammeri (en kabyle: Mulud At Mɛammar), né le 28 décembre 1917 dans le village de Taourirt-Mimoun dans la commune actuelle de Beni Yenni en Kabylie.

Mouloud Mammeri fait ses études primaires dans son village natal. En 1928, il part chez son oncle installé à Rabat au (Maroc), où ce dernier est alors le précepteur de Mohammed V. Quatre ans après il revient à Alger et poursuit ses études au Lycée Bugeaud (actuel Lycée Emir Abdelkader, à Bab-El-Oued, Alger). Il part ensuite au Lycée Louis-le-Grand à Paris ayant l'intention de rentrer à l'École normale supérieure. Mobilisé en 1939 et libéré en octobre 1940, Mouloud Mammeri s'inscrit à la Faculté des Lettres d'Alger. Mobilisé à nouveau en 1942 après le débarquement américain, il participe aux campagnes d'Italie, de France et d'Allemagne.

À la fin de la guerre, il prépare à Paris un concours de professorat de Lettres et rentre en Algérie en septembre 1947. Il enseigne à Médéa, puis à Ben Aknoun et publie son premier roman, La Colline oubliée en 1952. Sous la pression des événements, il doit quitter Alger en 1957

L'Union des écrivains algériens en 1965. De gauche à droite : Kaddour M'Hamsadji, Mourad Bourboune, Mouloud Mammeri (président), Jean Sénac (secrétaire).

De 1957 à 1962, Mouloud Mammeri reste au Maroc et rejoint l'Algérie au lendemain de son indépendance. De 1968 à 1972 il enseigne le berbère à l'université dans le cadre de la section d'ethnologie, la chaire de berbère ayant été supprimée en 1962. Il n'assure des cours dans cette langue qu'au gré des autorisations, animant bénévolement des cours jusqu'en 1973 tandis que certaines matières telles l'ethnologie et l'anthropologie jugées sciences coloniales doivent disparaître des enseignements universitaires. De 1969 à 1980, il dirige le Centre de Recherches Anthropologiques, Préhistoriques et Ethnographiques d'Alger (CRAPE). Il a également un passage éphémère à la tête de la première union nationale des écrivains algériens qu'il abandonne pour discordance de vue sur le rôle de l'écrivain dans la société.

Mouloud Mammeri recueille et publie en 1969, les textes du poète algérien Si Mohand. En 1980, c'est l'interdiction d'une de ses conférences à Tizi Ouzou sur la poésie kabyle ancienne qui est à l'origine des événements du Printemps berbère.

Mouloud Mammeri meurt le soir du 26 février 1989 des suites d'un accident de voiture, qui eut lieu près de Aïn-Defla à son retour d'un colloque d'Oujda (Maroc) sur l'amazighité.

Le 27 février, sa dépouille est ramenée à son domicile, rue Sfindja (ex Laperlier) à Alger. Mouloud Mammeri est inhumé, le lendemain, à Taourirt Mimoun. Ses funérailles sont spectaculaires : plus de 200 000 personnes assistent à son enterrement.

Œuvre :

Romans :

• La Colline oubliée, Paris, Plon, 1952, 2e édition, Paris, Union Générale d'Éditions, S.N.E.D., col. 10/18, 1978 (ISBN 2264009071) ; Paris, Folio Gallimard, 1992 (ISBN 9782070384747).

• Le Sommeil du juste, Paris, Plon, 1952, 2e édition, Paris, Union Générale d'Éditions, S.N.E.D., col. 10/18, 1978 (ISBN 2264009081).

• L'Opium et le Bâton, Paris, Plon, 1965, 2e édition, Paris, Union Générale d'Éditions, S.N.E.D., col. 10/18, 1978 (ISBN 2264009063), Paris, La Découverte (ISBN 2707120863) et 1992 (ISBN 9782707120861).

• La Traversée, Paris, Plon, 1982, 2e édition, Alger, Bouchène, 1992.

Nouvelles:

• « Ameur des arcades et l'ordre », Paris, 1953, Plon, « La table ronde », n° 72.

• « Le Zèbre », Preuves, Paris, N° 76, Juin 1957, pp. 33-67.

• « La Meute », Europe, Paris, N° 567-568, Juillet-Août 1976.

• « L'Hibiscus », Montréal, 1985, Dérives N° 49, pp. 67-80.

• « Le Désert atavique », Paris, 1981, quotidien Le Monde du 16 août 1981.

• « Ténéré atavique », Paris, 1983, revue Autrement N° 5.

• « Escales », Alger, 1985, Révolution africaine ; Paris, 1992, La Découverte (ISBN 270712043X).

Théâtre :

• « Le Foehn ou la preuve par neuf », Paris, PubliSud, 1982, 2e édition, Paris, pièce jouée à Alger en 1967.

• « Le Banquet », précédé d'un dossier, la mort absurde des aztèques, Paris, Librairie académique Perrin, 1973.

• « La Cité du soleil », sortie en trois tableaux, Alger, 1987, Laphomic, M. Mammeri : Entretien avec Tahar Djaout, pp. 62-94.

Traduction et critique littéraire :

• « Les Isefra de Si Mohand ou M'hand », texte berbère et traduction, Paris, Maspero, 1969, 1978 (ISBN 046999278) et 1982 (ISBN 0052039X) ; Paris, La Découverte, 1987 (ISBN 001244140) et 1994 (ISBN 013383388).

• « Poèmes kabyles anciens », textes berbères et français, Paris, Maspero, 1980 (ISBN 2707111503); Paris, La Découverte, 2001 (ISBN 978-2707134264).

• « L'Ahellil du Gourara », Paris, M.S.H., 1984 (ISBN 273510107X).

• « Yenna-yas Ccix Muhand », Alger, Laphomic, 1989.

• « Machaho, contes berbères de Kabylie », Paris, Bordas.

• « Tellem chaho, contes berbères de Kabylie », Paris, Bordas, 1980.

Grammaire et linguistique:

• « Tajerrumt n tmazigt (tantala taqbaylit) », Paris, Maspero, 1976.

• « Précis de grammaire berbère », Paris, Awal, 1988 (ISBN 001443038).

• « Lexique français-touareg », en collaboration avec J.M. Cortade, Paris, Arts et métiers graphiques, 1967.

• « Amawal Tamazigt-Français et Français-Tamazigt », Imedyazen, Paris, 1980.

• « Awal », cahiers d'études berbères, sous la direction de M. Mammeri, 1985-1989, Paris, Awal

 

 

 



 

PROGRAMME

Du 26 au 28 février 2015 :

*  exposition permanente autour de la vie et l'œuvre de Mouloud MAMMERI.

SAMEDI 28 FEVRIER 2015

Petit Théâtre
9h15 :

* Allocution d'ouverture par Monsieur le Directeur de la Culture.

9h30 :
*  M. KACI Sadi, enseignant chercheur au département « Culture et langue Amazighe » de l'UMMTO
Intitulé: « Les rêves et les engagements de Mouloud Mammeri »
10h00 :
* Madame Nadia SEBKHI, Romancière, poétesse et directrice de publication de la revue L'ivrEscQ :
« L'engagement de Mouloud Mammeri pendant la guerre et sa consécration à la culture berbère après l'indépendance ».
10h30 :
* Dr Malika BOUKHELLOU. Département de Français. UMMTO
Intitulé: «Tala Ouzrou, la source du chant premier ou le cri de l'atavique révolte »
11h00 :
*  M. Mohand Akli Rezzik. Université Mohamed Bouguera. Boumerdes.
Intitulé: « Ce que la Traversée doit au temps... »
11h30
 débat

Petit Théâtre
13h30
*  Dr Nadia Gada. Département d'anglais. UMMTO
Title: « The African Epic Discourse in L'Opium et le bâton»
14h00
* Dr Aini BETOUCHE : département de Français UMMTO

Intitulé: «L'histoire et ses traces dans l'œuvre de Mammeri »

14h30
*  Dr Houria BENSALEM : Département de Lettres Arabes UMMTO

الجزائر من خلال مولود معمري" : عنوان المحاضرة: " الأفيون والعصا
*  Dr Samia DAOUDI et Pr. Omar BELKHIR: Département de Lettres Arabes UMMTO
عنوان المحاضرة:" الحرب، الوعي والانتماء في "الهضبة المنسية " و نوم العادل " لمولود معمري"
15h00
* débat



 les résumés des communications (Journée d'étude en hommage à Mouloud MAMMERI):

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Sous le Haut patronage de Madame la Ministre de la Culture
Sous l'Egide de Monsieur le Wali de Tizi-Ouzou
La Direction de la Culture de Tizi-Ouzou
Le Théâtre Régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou
La Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou et son Annexe à Azazga
L'Ecole Régionale des Beaux Arts d'Azazga
Le Comité des Activités Culturelles et Artistiques de la Wilaya de Tizi-Ouzou
En partenariat avec le Laboratoire de recherche « Langues et Cultures Etrangères » de l'Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

 

Journée d'étude en hommage à Mouloud MAMMERI (1989-2015)
Mouloud MAMMERI : l'Homme, l'Œuvre, et Révolution.

M. Mohand Akli Rezzik. Université Mhamed Bouguera. Boumerdes.

 

Titre : « Ce que la Traversée doit au temps... »
C'est avec le recul d'un guerrier et un œil aguerri que Mouloud MAMMERI retrace l'itinéraire de sa Traversée. Fort de sa certitude et de sa raison, il s'embarque sans gêne dans la mise en évidence des rapports tumultueux entre la complexité des aléas des hommes et la noblesse d'un idéal qui n'est autre que celui de la patrie.
Dr Malika BOUKHELLOU. Département de Français. UMMTO

 

Intitulé: «Tala Ouzrou, la source du chant premier ou le cri de l'atavique révolte »
Publié en 1965, L'Opium et le bâton, qui relate les événements de la Guerre d'Algérie, retrace à travers l'épopée de Tala Ouzrou, celle de tout le peuple algérien. Le projet de Mouloud MAMMERI semble être sous-tendu par le souci de montrer la participation plénière de son peuple à l'épreuve de la Libération, mais aussi par l'exigence de présenter cet événement à travers plusieurs angles de vue. Le souci du témoignage est renforcé par les stratégies mises à contribution pour décrire le conflit tant du côté algérien que du côté français, mais aussi du troisième côté qui constitue l'entre-deux, celui des harkis. Nous essayerons donc de démontrer dans quelle mesure cette volonté de témoignage est en corrélation avec la volonté de comprendre et d'informer, mais aussi d'ériger des traces que l'écrivain donne aux morts en vue de laisser place aux vivants.

 

Dr Houria BENSALEM : Département de Lettres Arabes UMMTO

 

الجزائر من خلال : :الأفيون والأعصا
لمولود معمري

 

تميزت أعمال مولود معمري بمسايرتها للوقائع السياسية وبتصويرها للمجتمع القبائلي بكل خاصياته كما تناول الثورة التي انخرط فيها بعد الحرب العالمية الثانية
فقد تمكن أن يصور بعمق تلك المعاناة التي يعيشها الفرد الجزائري العادي ،والفرد المثقف ،والبرجوازي الصغير ،كما تمايزت روايته بالانتطام والتشويق
نحاول أن نسلط الأضواء كاشفة أغوار البطاقات الدلالية للشخوص مركزين على
أدوارها الموضوعاتية والبنية السردية والقيم القيمية المضمنة بين جلابيب رواية الأفيون والعصا.

Dr . Nadia GADA. Département d'Anglais UMMTO

 

Title: The African Epic Discourse in L'Opium et le bâton

 

The present article is devoted to the African Epic Discourse in Mammeri's third novel. The author does not evoke the African pre-colonial world as a site of stable culture and identity to counterclaim the colonialist discourse, but stresses his peoples' struggle against the colonial power. He has not only modified and challenged colonialist and colonial narratives, but also offers more complex histories of the colonial encounter than those offered in his earlier novels. By using an African epic discourse, Mammeri destabilizes the earlier paradigms by re-writing an Algerian resistance from different perceptions by centering his interest on dispossession and domination. In so doing, he bases his interests in protest and revolution as part of his commitment to spur people into action to provoke change in the society.

 

Dr Samia DAOUDI et Pr. Omar BELKHIR: Département de Lettres Arabes UMMTO
عنوان المقال
الحرب، الوعي والانتما في "الهضبة المنسية "و نوم العادل " لمولود معمري.
ا
شكلت الحرب وثنائية الأنا والآخر تيمات رئيسة في روايات مولود معمري : "الهضبة المنسية" و"نوم العادل" و"الأفيون والعصا" التي صورت حياة القرى والريف وطرحت مشاكل المستعمر المتعلم في المدرسة الفرنسية وبحثت عن الهوية الجزائرية وانتزعتها من بين قبضة القهر الاستعماري والحرب الحضارية التي شنتها فرنسا على الجزائر، وأوضحت أنّ الاستعمار الفرنسي ليس نظاما اقتصاديا مبنيا على اللاأخلاق فقط، بل إنّه في الحقيقة يستمد فاعليته من نظرة رجعية متخلفة تحتقر البشرية.
سنحاول أن نرصد رحلة البحث عن الذات، علاقة الذات بالآخر، الصدام العنيف بين الجيلين القديم والجديد ، وسنركز على نقطتين اثنتين : أولهما الحرب العالمية الثانية وانعكاساتها على شمال إفريقيا/الجزائر، وثانيهما تبلور الوعي لدى المثقف الجزائري وسنستحضر الرسم الذي وضعه مولود معمري بخصوص مسار المثقف في الرواية الجزائرية المكتوبة باللّغة الفرنسية(قبل 1954)حيث ذكر أربعة أزمنة من حياة المثقف المستعمر وهي:
· زمن الاحتكاك العنيف بين الأنا والآخر

 

· زمن التقرب من الآخر والرغبة في الذوبان فيه

 

· زمن رفض الآخر للأنا

 

· زمن الوعي والعودة

 

فهذه الدراسة، ستقوم أيضا بمساءلة مدى تجاوب النصوص الروائية لمولود معمري مع هذا التقسيم.

 

Dr Aini BETOUCHE: Département de Français UMMTO

 

Intitulé: L'histoire et ses traces dans les romans de Mammeri.

 

Il sera question d'analyser quelques textes littéraires de Mammeri pour voir la façon de produire l'Histoire, de l'expérimenter et de la mobiliser dans l'espace de l'histoire. Loin d'être un historien, sa perception de l'Histoire de l'Afrique en général et celle de l'Algérie particulièrement se développe hors les murs d'une institution. Par conséquent, nous tenterons de voir les différentes formes de recours à l'Histoire d'abord par l'auteur lui-même dans L'aube des damnés puis par les acteurs projetés dans l'histoire dans son roman L'Opium et le bâton.