دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

RAMADAN MUBARAK

رمضان مبارك
REMDAN AMERBUH

.

PROGRAMME EN LIGNE DE RAMADAN 12 mai 2020 Maison De Culture Mouloud Mammeri De Tizi...

Ahil Adeslan n wagur n ramdan SEG 1 AR 21 MAGGU 2020

Concours de chant et musique vi@ le net

concours de chant et musique vi@ le net

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Axxam n yidles Mulud At Mɛemmar yessaram-awen Ṛamḍan assaɛdi amerbuḥ
LA MINUTE CULTURE GÉNÉRALE
L'ancien Village AOURIR (Ait El Kadi)/At Ghovri✨
Patrimoine culturel de la Wilaya de Tizi-Ouzou. L'ancien Village AOURIR (Ait El Kadi)/At Ghovri✨
Le village traditionnel d'Aourir est un ensemble de maisons traditionnelles composant l'ancien village, il fait partie des archs « Ath Ghobri » (Azazga), Il est construit sur un piton rocheux haut de 976 m d'altitude, et est situé à 4 km du chef- lieu de la commune d'Ifigha (Daïra d'Azazga) et à 53 km à l'Est de Tizi-Ouzou. Il s'étend sur une superficie de 7.6 ha, délimité, au Nord par les lieux dits Ighil b-Aourir et Avroun, au Sud par le lieu dit Tamadhaght Askar, à l'Est par les lieux-dits Djamaa Ou Tounsi, Tighilt, Timizart Mansour et Askar et, à l'Ouest par les lieux- dits Tiharquine, Timizart Askar et Ahrik Ali Ahedad. Le site offre une vue panoramique sur le massif de l'Akfadou à partir des villages voisins, Ifigha à l'Ouest, Ihassanene N'Ait Issad au Sud-Ouest, Ighil Tizi au Sud, Achallam et Tabourt N'At Ghovri au Sud-est et Moknéa au Nord-est.
Le village Aourir est composé de 107 maisons. Il est divisé en deux pôles : El hara Oufella (partie haute) et El hara bwadda (partie basse). Il comprend aussi « Tajmaât » située au niveau de la place Inourar, à l'entrée, une mosquée au sommet et une fontaine (Tala b-Wazrou) au milieu du village ainsi que de deux cimetières. L'organisation de la maison ne diffère pas de celle des anciennes maisons traditionnelles, bâties sur un seul niveau, comportant l'espace familial « TiƔarƔart » (Taqaât), « Adaynin » (l'étable), « Takana » ( espace de stockage des provisions) et « Afrag » (Cour), dans certaine maison, on trouve une deuxième porte cochère « Taxarajit » donnant souvent sur « Tamazirt » (le jardin). Ce village est un témoin d'un mode de vie et d'un savoir-faire local, en matière d'habitat et d'architecture. Le type architectural traditionnel original du village Aourir qui a conservé envieusement tous ses aspects; architectural, économique et social de la vie quotidienne kabyle constitue l'un des témoignages essentiels pour notre histoire collective dans la mesure où elle symbolise un patrimoine très riche qu'en trouve rarement aujourd'hui, comme il incarne l'un des derniers héritages de la société moderne à la société traditionnelle.
Le village Aourir n'Ath Ghovri a tenu une place d'honneur toute au long de son histoire, il fut la première capitale des Ath El Kadi, de la dynastie kabyle apparue au XVIème siècle et qui établirent, par la suite, leur capitale à Koukou dans la tribu des Ath Yahia d'où le nom du Royaume de Koukou. Ils eurent des implantations secondaires dans d'autres régions du haut Sébaou. En 1632, Hend Ul Kadhi, fils d'Amar Oul Kadhi, successeur du trône de son père, préféra reprendre Aourir comme capitale de son gouvernorat.
Note : le village Aourir est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des biens culturels protégé de la wilaya, arrêté signé par le Wali n° 1053 du 06/10/2015.

????Synthèse des sources faite par : Annexe de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI à Azazga.