دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

.

.

.

.

.

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Fête de fin d'année des ateliers de la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou *lmardi28 juin 2022 : spectacle de musique avec l'atelier de MUSIQUE ANDALOUSE ET ANDALOUSE EN KABYLE **ANSUF YISWEN**
ASMEKTI - إستذكار- ÉVOCATION
ASMEKTI: Taleb Rabah ,le maître !
ASMEKTI: Taleb Rabah ,le maître !
Né en 1930 à Tizit, village juché au sommet d'une colline dominant la vallée d'Ifferhounène à Ain el Hammam (jadis « Michelet ») en Kabylie. Il y vit jusqu'en 1950. À 20 ans, il entreprend son premier voyage en Moselle (France). En observant un guitariste d'origine mozabite nommé « Hamid Ou M'zabi », accompagnant certains chanteurs déjà connus à l'époque tels que Slimane Azem et Cheikh El Hasnaoui, il s'intéresse à la musique et au chant. Il se lance en 1955, participant à l'émission d'amateurs à Radio Paris, dirigée par Amraoui Meyssoum entre autres, avant d'entamer sa carrière professionnelle, qu'il poursuit jusqu'à la fin des années 1990.
L'oeuvre du chanteur avait été rééditée il y a quelques années en 16 volumes (cassettes). Taleb Rabah s'est distingué au cours de sa longue carrière par une riche création de chansons de type traditionnel.Il a entamé la réalisation de son oeuvre à partir de 1958, accumulant des tubes traitant de la vie sociale et des valeurs de la société en général. « Avava rabi akyarham (paix à ton âme, père », » lfouk zith d'ilmasbah (la chandelle n'a plus d'huile), ''mathachfam (vous souvenez vous) » et « tnadigh afazahriw (je cherche ma chance) », sont quelques uns des tubes de chansons que le public continue à apprécier pour aussi bien les bonnes paroles que leurs musiques. Il enregistre sa première chanson intitulée Ayemma yemma et participe à des émissions radiophoniques dès 1955.En 1959, il enregistre chez Barclay son premier microsillon Ifuk ezit di imesbah puis un autre avec Taâldjets, puis suivent Ouyak Abnadem et Slamiw el khir. Taleb Rabah intègre la RTA où il travailla au cachet; il enregistre la majeure partie de ses chansons chez Oasis. Les années 60 et 70 furent pour l'artiste les années d'or; Taleb Rabah composa alors plus de 150 oeuvres. Ont peut citer, entre autres, Tsnadigh af zahriiw, Yenza nif yenza et A Yism aazizen a Micheli, Ayaghriv yedjane tamurt. Taleb Rabah a chanté l'exil, la guerre, la souffrance et aussi la joie. Il avait côtoyé la plupart des artistes de l'époque tels Akli Yahiatène, Slimane Azem, Oukil Amar, Salah Saâdaoui, Hsissen, Mustapha El Anka, Mohamed El Djamoussi et aussi Mahmoud Aziz et Abdelhamid Ababsa.À la fin de sa vie, il vit en retraité, entre la France et l'Algérie.Le moudjahid Taleb Rabah est décédé le 22 décembre 2015 à l'âge de 85 ans.
                  TALEB RABAH 1930-2015 CLIQUEZ ICI