دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

Bienvenue sur le site de la

Maison de la Culture Mouloud Mammeri de la wilaya de Tizi-ouzou.

BIBLIOTHEQUE DE LA

MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI

دار الثقـــــــــافة مــــولود معمــري تيــــزي وزو
AXXAM N YIDLES MULUD AT MΣEMMER N TIZI-WEZZU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU

  • Le Commissariat du Festival Culturel National Annuel du Film Amazigh,a le plaisir de vous annoncer l’ouverture des dépôts des films pour la participation à la 16éme édition.Le dépôt se fera au siège du Festival Maison de la Culture Mouloud MammeriT-O.date limite 05 décembre 2017.
Hommages
Hommage a RAHIM
DIRECTION DE LA CULTURE DE LA WILAYA DE TIZI-OUZOU
MAISON DE LA CULTURE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU
LE COMITE DES ACTIVITES CULTURELLES ET ARTISTIQUES DE LA WILAYA DE TIZI-OUZOU
EN COLLABORATION AVEC
LA FAMILLE RAHIM
Organisent

Hommage a RAHIM




Biographie RAHIM

Né le 07 décembre 1963 à Ath Aissa Mimoun, À l'âge de 6 ans, Rahim, fréquenta l'école primaire d'Ighil Bouchéne à Ath Aissa Mimoun et ensuite il rentra au collège CNET de Tizi Ouzou où il passera quatre années de suite. Déjà à l'époque, Rahim chantait pour ces camarades de classe et ses professeurs.
Vers 1974, Rahim possédait un ballon en caoutchouc, son oncle quant à lui possédait une petite guitare en plastique. Ils ont fait échange, à partir de là, le vrai apprentissage commence. En 1979 il rentra au lycée Amirouche à Tizi-Ouzou où il passera trois années jusqu'à au passage de son baccalauréat. Début de sa carrière cette même année, il compose sa première chanson s'intitulant Takumt (le fardeau) et puis beaucoup d'autres suivirent. En 1982, il enregistre sa première K7 à la ville d'Azazga. L'enregistrement n'était pas bien réussi d'où son abandon.
Le 13 janvier 1984, Rahim a foulé pour la première fois de sa vie le sol français. Le jour même, il a pris le train direction de Lille où vivait son cousin. Il est resté 30 jours pour revenir sur Paris, puis s'installe. Arrivé à Paris, le chanteur kabyle Fahem, qui tenait un bar restaurant, l'a accueilli à bras ouverts. Il est resté donc chez lui et travaillé avec lui jusqu'en mars 1984 où il l'emmena dans un studio d'enregistrement à Nogent-sur-Marne dans le département du Val-de-Marne. L'album est sorti un mois après, édité par les éditions Azwaw sis dans le 18e arrondissement de Paris, à Barbès exactement.
Après cet album qui le sortira de l'anonymat, il a attendu l'année 1986 pour produire chez les éditions Akfadou Music, un nouvel album et un autre en 1990.
En 1992, après un franc succès qu'a eu son dernier album, il décide lui et son producteur Omar Akfadu de produire une cassette vidéo de huit titres, une heure environ, filmée dans la région parisienne.
En 1995, Rahim enregistre un album et son tube Iya dh am-inigh, littéralement Viens, que je te dise ou tout simplement Écoute !, une chanson où se mêle l'amour impossible et l'amère réalité sociale des jeunes ; une sorte de complainte sur un rythme berçant et accrocheur. Une chanson à la fois d'amour et sociale. Peu après, il rencontre Hamida qui par la suite deviendra son épouse. En juin 1997, ils ont ensemble un garçon se prénommant Massy. En octobre 2000, Hamida met au monde une fille s'appelant : Tafat. Pendant cette grossesse il enregistre avec sa femme Hamida deux musiques : "Da waali" et "Hader iman im" qui ont rencontré un grand succès.
Il meurt le 13 février 2010 d'une crise cardiaque au CHU de Tizi Ouzou, laissant derrière lui deux enfants, Massy et Tafat.
Discographie

1984 : LSAS (Les fondements)
1986 : Zaâbala
1990 : Ahlili Ahlili
1995 : Yya ad am-inigh
1997 : ACIMI ACIMI
1999 : HADER IMAN-IM
2003 : CERWEN TIZEMRIN
2005 : AY AKAL

Programme des Activités

Jeudi 12 février 2015

10h00 :
• Exposition de photographies, discographie et articles de presse, sur la vie et l'œuvre du chanteur RAHIM.

Vendredi 13 février 2015

09h00 :
• Exposition

10h00 :
• Recueillement et dépôt de gerbes des fleures sur la tombe du défunt RAHIM au village Imkecherene-Ait Aissa Mimoun.
Le départ aura lieu à 9h00 à partir de la Maison de la Culture Mouloud Mammeri.

14h30 :
Grande salle :
Gala hommage et témoignages sur la vie et l'œuvre de l'artiste par sa famille et ses amis